Comment obtenir une maison passive ?

1147

Une maison passive est une habitation respectueuse de l’environnement qui consomme très peu d’énergie. De nombreuses personnes manifestent de plus en plus le désir de construire ou de transformer leurs maisons en habitations passives. Cependant, pour y arriver, il urge de prendre en compte plusieurs éléments importants qui caractérisent ces types de maisons. Vous souhaitez savoir comment obtenir une maison passive ? Cet article vous renseigne davantage sur le sujet.

Réduire considérablement sa consommation énergétique

L’une des caractéristiques essentielles d’une maison passive est sa faible consommation énergétique. Pour avoir un logement de ce type, vous devez consommer moins de 90 % d’énergie que les maisons classiques. Ainsi, il est recommandé pour ces habitations, une consommation d’au plus 15 kWh par m2 et par an en chauffage. Aussi, vous devez utiliser des techniques pour disposer d’autres sources de chaleur afin de lutter contre la fraîcheur au sein de votre domicile. Une bonne isolation et des lumières peuvent vous aider dans ce processus.

A lire également : À quel âge devenir propriétaire ?

Utiliser certains matériaux spécifiques pour la construction d’une maison passive

La maison passive est respectueuse de l’environnement. En tant que tels, les matériaux utilisés pour sa construction doivent posséder certaines caractéristiques. Vous ne devez pas utiliser du plastique pour ce type d’habitation. Il est fortement recommandé l’utilisation du bois pour l’ossature et la façade. En ce qui concerne l’isolation, il est conseillé de se servir de béton écologique ou la terre cuite sont des matériaux qui pourront largement vous donner satisfaction. En gros, la maison passive ne doit être constituée en majorité que de matériaux ne nécessitant pas beaucoup d’énergie lors de leur fabrication et de leur mise en œuvre.

Faire attention à l’isolation

L’insolation est un élément important pour les maisons écologiques. En effet, c’est ce détail qui leur permet d’utiliser aussi peu d’énergie dans leur fonctionnement quotidien. Du coup, vous devez vous doter d’une isolation thermique d’au moins 50 cm d’épaisseur. Les fenêtres du logement sont généralement en bois même si l’ossature est doublée pour contenir un isolant. Si vous optez pour de la vitre, cette dernière sera dans la plupart des cas triplée. Vous devez faire attention à votre isolation si vous souhaitez obtenir une maison passive.

A découvrir également : Les enjeux de la construction de lotissements dans la région de Brignoles

Utiliser des énergies propres

La maison écologique est autonome en matière d’énergie. Ainsi, vous devez utiliser des sources propres produites par la maison à 90%. Plusieurs techniques peuvent vous permettre d’atteindre ce but. Vous pouvez par exemple recueillir de l’eau de pluie et vous en servir aux toilettes. En ce qui concerne l’électricité, vous pouvez opter pour des panneaux solaires. Ainsi, vous ne serez pas connecté au réseau de la ville. Par ailleurs, pour éviter beaucoup de tracasseries, vous devez soigneusement choisir les équipements de votre habitation. En effet, les maisons passives sont constituées d’appareils et accessoires qui consomment très peu d’énergie. 

Choisir un système de ventilation adapté pour une maison passive

Le choix d’un système de ventilation adéquat est crucial pour une maison passive. Effectivement, la circulation de l’air doit se faire en harmonie avec la température intérieure et les apports solaires. Il faut donc opter pour un système qui assure une qualité d’air optimale tout en maintenant une bonne température dans toute l’habitation.

Il existe plusieurs systèmes de ventilation adaptés aux maisons passives. Le plus courant est le système double flux, qui permet à l’air entrant d’être préchauffé par récupération de chaleur sur l’air sortant. Ce type de ventilation peut être complété par un puits canadien ou provençal, c’est-à-dire un échangeur géothermique enterré qui permet aussi de réguler la température intérieure.

Un autre système assez répandu consiste à utiliser des VMC hygro B ou C (ventilation mécanique contrôlée), couplées à des bouchons thermiques situés sur les fenêtres et portes donnant vers l’extérieur. Cette solution garantit une très grande qualité d’air, ainsi qu’une consommation électrique minimale grâce à sa régulation automatique selon le taux d’humidité présent dans chaque pièce.

Pensez à bien choisir le dispositif choisi. En choisissant un équipement performant et adapté aux spécificités climatiques locales, vous obtiendrez une maison passive efficace et confortable tout au long de l’année !

Optimiser l’orientation et la disposition des pièces pour maximiser l’efficacité énergétique

Pour obtenir une maison passive efficace, vous devez bien optimiser l’orientation et la disposition des pièces. Effectivement, cela permettra d’optimiser les apports solaires en hiver tout en limitant ceux-ci pendant la période estivale.

La première étape consiste à orienter votre maison vers le sud. Cela permettra de profiter au maximum des apports solaires en hiver. Il faut aussi privilégier les baies vitrées du salon ou de la salle à manger face au sud pour bénéficier d’un éclairage naturel optimal tout au long de l’année.

L’emplacement des différentes pièces doit aussi être pensé dans leur relation avec le reste de l’habitation pour faciliter la gestion thermique. La cuisine peut par exemple être placée près du salon pour maximiser les échanges calorifiques entre ces deux espaces principaux tandis que les chambres doivent plutôt se retrouver ensemble à un endroit reculé afin qu’un minimum d’espace soit chauffé inutilement lorsque celles-ci ne sont pas utilisées.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour vous aider dans cette démarche importante ! Lorsque toutes ces mesures seront prises avec soin, vous aurez une maison parfaitement adaptée aux besoins spécifiques liés aux conditions climatiques locales et vous pourrez ainsi jouir d’un confort thermique optimal tout en réalisant des économies significatives sur votre facture énergétique.

Sélectionner des équipements électroménagers économes en énergie pour optimiser la consommation d’électricité

Pour obtenir une maison passive optimale, il faut sélectionner des équipements électroménagers économes en énergie. Effectivement, ces derniers sont responsables d’une grande partie de la consommation d’électricité au sein d’un foyer.

Lorsque vous choisissez un nouvel appareil ménager, vérifiez toujours son étiquette-énergie pour connaître sa classification. Les produits les plus économes en énergie portent souvent l’étiquette A ou A+, tandis que ceux qui consomment le plus portent l’étiquette E.

Certains fabricants proposent aussi des modèles spécifiquement conçus pour réduire la consommation d’énergie. Par exemple, les réfrigérateurs à double compartiment avec une technologie de pointe peuvent économiser jusqu’à 70% sur votre facture d’électricité annuelle par rapport aux anciens modèles datant de plus de 10 ans ! De même, les machines à laver dotées de programmes ‘éco’ utilisent moins d’eau et nécessitent donc moins d’énergie pour fonctionner.

Au-delà de leur impact sur votre facture électrique, choisir des appareils électroménagers modernes et efficaces contribue aussi à un mode de vie durable et responsable. Effectivement, ils permettent non seulement la réduction des déchets, mais aussi celle du gaspillage lié aux ressources naturelles limitées telles que l’eau potable et l’électricité.

N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre fournisseur d’équipements électroménagers ou à un professionnel pour vous aider dans cette tâche. Avec des équipements efficaces et adaptés, vous pouvez être sûr que votre maison passive fonctionnera de manière optimale tout en limitant vos dépenses énergétiques.

Utiliser des panneaux solaires pour produire de l’électricité et de l’eau chaude sanitaire en toute autonomie

Aujourd’hui, grâce aux avancées technologiques et à la sensibilisation accrue aux problèmes environnementaux, de plus en plus de propriétaires choisissent d’installer des panneaux solaires pour leur maison passive. Effectivement, ces derniers sont un excellent moyen de produire votre propre électricité et eau chaude sanitaire tout en réduisant considérablement votre dépendance au réseau électrique.

Les panneaux solaires se composent de cellules photovoltaïques qui convertissent l’énergie du soleil en électricité utilisable directement dans votre foyer. L’eau chauffée par les panneaux est stockée dans un réservoir tampon avant d’être distribuée dans toute la maison via un système de tuyauterie spécialisé.

En installant des panneaux solaires sur le toit de votre maison passive, vous bénéficiez ainsi d’une source durable et renouvelable d’énergie gratuite. Avec une installation bien conçue et correctement dimensionnée pour répondre à vos besoins énergétiques spécifiques, vous pouvez même générer suffisamment d’électricité supplémentaire pour vendre le surplus à une entreprise locale.

Bien sûr, l’installation initiale peut être coûteuse selon la taille nécessaire du système, mais il faut garder en tête que cela constitue un investissement rentabilisable sur le long terme, car il permet non seulement des économies significatives sur les factures énergétiques annuelles, mais contribue aussi à une empreinte écologique moindre.

Si vous envisagez sérieusement l’installation de panneaux solaires chez vous ou simplement voulez savoir s’il s’agit vraiment d’une option viable, n’hésitez pas à consulter des professionnels de l’installation de panneaux solaires. Ils pourront vous aider à choisir le système qui conviendra le mieux à votre maison passive et répondra aux besoins énergétiques spécifiques de votre foyer.

Investir dans des panneaux solaires est un choix judicieux pour ceux qui cherchent à réduire leur empreinte environnementale tout en économisant sur leurs factures d’électricité annuelles. Avec les avancées technologiques disponibles aujourd’hui, c’est plus facile que jamais d’être autonome en matière d’énergie et ce simple ajout peut faire toute la différence pour transformer une maison classique en véritablement passive.