Que signifie Snapshot : définition de Snapshot (Stockage )

1073
geometric shape digital wallpaper

Il est probable que vous soyez familier avec le concept de snapshots de stockage, ces “photos” d’informations stockées sur un système de stockage à un moment précis. Mais, avez-vous des connaissances réelles sur leur fonction ? Nous vous expliquons en quoi consiste cette technologie qui peut vous aider à optimiser la sauvegarde et la protection de vos données.

Qu’est-ce qu’un snapshot de stockage et à quoi sert-il ?

Il s’agit d’une fonctionnalité interne des baies de stockage NAS ou SAN. Le snapshot permet de réaliser une copie des données de votre serveur ou des modifications apportées à ces données. Contrairement à une sauvegarde classique, un snapshot ne copie pas l’intégralité des données, mais essentiellement les métadonnées qui indiquent l’état des blocs et des fichiers à un moment précis. Ainsi, un snapshot occupe peu d’espace de disque et se crée en quelques secondes.

A lire également : SoundCloud : différences offre gratuite et offre payante

Protection de données

L’objectif premier d’un snapshot est de permettre aux utilisateurs de récupérer leurs données dans leur état d’origine au moment où elles ont été capturées, en cas d’erreur humaine, de corruption ou de suppression. Cet outil est utile pour la protection des données et sert de point de restauration, permettant aux utilisateurs de revenir à la même configuration qu’auparavant.

Test d’applications

Un snapshot peut également servir à d’autres fins comme le test d’applications logicielles ou l’analyse des données. Par exemple, vous pouvez créer un snapshot avant d’effectuer une opération risquée sur vos données puis revenir à l’état initial si le résultat n’est pas satisfaisant.

A voir aussi : Les progrès de la robotique domestique et leurs implications pour l'avenir du foyer

Quels sont les types de technologies de snapshots et comment les comparer ?

Il existe plusieurs types de technologies de snapshots. Ceux-ci se distinguent par la manière dont ils gèrent les modifications apportées aux données après la capture du snapshot. Les deux technologies les plus anciennes sont le copy-on-write et le split-mirror, tandis que la plus récente est le redirect-on-write.

Le copy-on-write

Le copy-on-write est une méthode qui permet de préserver les métadonnées d’un volume. Son application consiste à réserver une zone désignée du disque et à ne copier que les blocs modifiés, chaque fois qu’une écriture se produit dans le volume d’origine.

Cette technique permet d’économiser de l’espace disque en ne copiant que les modifications apportées. L’inconvénient est que cette opération ralentit les performances du système et nécessite un espace réservé suffisant pour stocker tous les snapshots.

Le split-mirror

Le split-mirror consiste à créer une copie complète du volume concerné sur un autre disque ou une autre baie de stockage, puis à rompre le lien entre les deux volumes. Ainsi, il n’y a pas d’impact sur les performances du système ni sur l’espace disque du volume d’origine. L’inconvénient est que cette opération prend plus de temps et nécessite plus d’espace disque pour stocker la copie complète.

Le redirect-on-write

Le redirect-on-write permet de rediriger les écritures vers un nouvel emplacement sur le même disque ou sur un autre disque, sans modifier ni copier les blocs du volume d’origine. En conséquence, il n’y a pas d’impact sur les performances du système ni sur l’espace disque du volume concerné. L’inconvénient est que cette opération nécessite une gestion complexe des métadonnées pour retrouver les blocs correspondant au snapshot souhaité.

En résumé, les snapshots ne sont pas réellement vus comme des sauvegardes puisqu’ils ne constituent pas des duplicatas autonomes de l’information. Ils dépendent du système de stockage. Les snapshots sont donc des outils complémentaires aux sauvegardes, qui permettent de réduire le temps de restauration et d’augmenter la fréquence des points de récupération.

Comment créer un snapshot de stockage et quelles sont les précautions à prendre ?

Maintenant que nous avons vu les différents types de technologies de snapshot, il est temps d’apprendre comment créer un snapshot de stockage et quelles sont les précautions à prendre.

Créer un snapshot est une tâche relativement simple, mais elle doit être effectuée avec prudence pour éviter toute perte ou corruption de données. Voici les étapes générales à suivre pour réaliser cette opération :

Étape 2 : Vérifiez l’espace disque disponible et assurez-vous que suffisamment d’espace est disponible pour stocker le nouveau snapshot.

Étape 3 : Lancez la commande appropriée dans votre système de gestion de stockage. Cette commande peut varier en fonction du type de technologie utilisé sur votre système.

Étape 4 : Attendez que le processus soit terminé avant d’effectuer toute autre action sur vos volumes ou baies.

Il y a plusieurs précautions importantes à prendre lorsqu’on crée un snapshot. Pensez à bien sauvegarder régulièrement. Les snapshots ne remplacent pas les sauvegardes traditionnelles, qui permettent une restauration complète en cas de défaillance. Pendant la création du snapshot, évitez toutes modifications sur le volume source qui pourraient perturber l’intégrité du contenu capturé par celui-ci. Par exemple, si des fichiers sont renommés ou supprimés pendant la création du snapshot, pensez à bien libérer régulièrement l’espace utilisé par les snapshots inutiles pour éviter toute surcharge du système de stockage.

Un snapshot peut être une solution pratique et utile pour récupérer rapidement les données perdues à partir d’un point spécifique dans le temps. Il doit être utilisé avec précaution et en conjonction avec des sauvegardes régulières afin de garantir la sécurité des données stockées.

Les avantages et les inconvénients de l’utilisation de snapshots de stockage

Les snapshots de stockage ont des avantages et des inconvénients qu’il faut bien connaître avant d’envisager leur utilisation. Voici les principaux points à prendre en compte :

Rapidité de restauration : les snapshots permettent une récupération rapide des données perdues au moment où le snapshot a été créé.

Économie d’espace disque : contrairement aux sauvegardes complètes, les snapshots ne capturent que l’état du système à un point spécifique dans le temps plutôt que toutes les données présentes sur le volume ou la baie.

Flexibilité dans la gestion des sauvegardes : grâce aux snapshots, il est possible de mieux comprendre les avantages et les inconvénients associés à leur utilisation et d’avoir une stratégie complète de gestion des sauvegardes incluant régulièrement la création de backups complets du système afin d’être certain que vos données soient en sécurité.