Les défis technologiques pour un voyage habité vers la Lune

766
mountain ranges during nighttime

L’Homme cherche à conquérir le monde. Pour réaliser au mieux cet objectif, il s’est lancé dans une exploration qui peut sembler lunaire à première vue : la conquête spatiale ! Comme vous le savez, la NASA a réussi cette mission. Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong voyage dans l’espace, et devient le premier homme à visiter la Lune. 

Se rendre sur la Lune, c’est possible ?

Après le succès de la mission Apollo, faire un voyage vers la Lune devient une possibilité pour les Hommes.

A lire également : La révolution numérique pour lire vos mangas favoris

La Lune, une planète en orbite dans l’espace ?

La Lune est le satellite naturel de la Terre. Elle se situe à 380 000 kilomètres de notre planète. La Lune décrit son orbite en environ 28 jours, elle tourne sur elle-même, et tourne autour de la Terre.

Un aller-retour de la Terre pour la Lune

En 1959, les études de la NASA permettent d’envisager de faire un aller-retour pour la Lune. L’objectif de ces études est de trouver des méthodes d’acheminement vers la Lune, et de réaliser des missions, pour continuer notre exploration de l’espace.

A lire aussi : Découvrez les dernières séries et films sur Coflix

Mais de nombreuses questions se posent encore après toutes ces années et ces

missions : comment faire l’aller-retour sans danger ? Combien de temps pour aller sur la Lune ?

Des nouvelles technologies pour se rendre sur la Lune

Le programme Artemis, ce sont des missions menées par la NASA, qui ont pour objectif d’envoyer en orbite un vaisseau, qui déposerait un équipage sur la Lune. 

Les moyens utilisés

Pour mener à bien ces missions, la NASA a déterminé trois méthodes d’acheminement pour la Lune :

  • Le rendez-vous en orbite lunaire
  • Le rendez-vous orbital autour de la Terre
  • L’envoi d’un vaisseau directement sur la Lune

Rejoindre la Lune en un temps record !

Un aller Terre-Lune demanderait approximativement 3 jours de voyage. Le retour lui a été estimé à 62 heures. Il faut considérer la puissance du lancer, les fenêtres de lancements et la trajectoire.

Pour comparer, un avion qui se déplace à une vitesse de 900 km/heure demanderait 18 jours de vol dans l’espace avant d’atterrir sur la Lune. En plus d’être beaucoup plus long, envoyer un avion dans l’espace, c’est mission impossible ! Il faut des technologies et des appareils adaptés, comme le vaisseau spatial Orion.

Un voyage spatial habité vers la Lune

Le 12 avril 1961, le premier vol spatial habité est organisé. Ce vol est réalisé par un citoyen, et non un astronaute ! Quelques années après Neil Armstrong, le vaisseau Apollo se pose sur la Lune en 1972. Depuis cette année, il n’y a pas eu de nouveau voyage habité vers la Lune.

Ce n’est plus la puissance informatique qui pose problème pour envoyer des Hommes sur la surface de la Lune : de nos jours, les téléphones sont 100 000 fois plus puissants que l’ordinateur qui a permis les missions Apollo de la NASA.

a man standing in the middle of a desert at night

Pourquoi les Hommes ne retournent pas sur la Lune ?

La réponse est simple : l’aller-retour, et la mise en orbite d’une fusée spatiale demande beaucoup d’argent. De plus, l’objectif était d’avoir du prestige, et de réussir la conquête spatiale en premier. Le côté scientifique n’était pas très intéressant, car il était possible de réaliser la même chose avec des robots.

Les missions Artemis, organisées par la NASA, ont pour objectif de renvoyer des hommes sur la Lune. Grâce à certaines découvertes, le voyage pourrait durer plus longtemps et être bénéfique pour la science. Qui sait, dans quelques années, les voyages habités vers la Lune pourraient devenir notre quotidien ?