Les sinistres en voiture : les plus courants

71

Qu’il s’agisse d’incendies, de bris de glaces ou de collisions, les sinistres en voiture sont multiples et multiformes. De même, chaque type de sinistre a une garantie qui permet de protéger la victime d’éventuelles déconvenues. Voici dans les lignes qui suivent une ébauche sur les sinistres en voiture les plus courants.

L’accident ou la collision

De nombreuses situations sont considérées comme des sinistres et nécessitent donc une prise en charge de la part de l’assureur. Parmi celles-ci, figure le sinistre nommé « accident » ou « collision ».

A lire en complément : Quelle voiture hybride Peugeot ?

En cas d’accident, l’automobiliste qui en est victime dispose d’un délai précis (5 jours) pour remplir un constat amiable. Il doit ensuite transmettre le rapport à son assureur. Ce document est d’une importance capitale, car il facilite, entre autres, le calcul de l’indemnisation. De plus, il permet d’évaluer de manière précise l’ampleur des dégâts ainsi que leurs circonstances.

Le constat amiable permet aussi d’identifier le niveau de responsabilité de chacun des automobilistes impliqués dans l’accident. Aussi, la responsabilité a une influence sur la couverture en fonction du contrat d’assurance que vous choisissez.

A lire en complément : Qu'est-ce que le DOT sur un pneu ?

Sinistres en voiture : cas de l’incendie

En cas d’incendie criminel, il est d’usage de déposer une plainte auprès des autorités compétentes pour que la garantie incendie prenne immédiatement effet. Un délai de 5 jours ouvrés est ensuite octroyé pour envoyer une déclaration circonstanciée du sinistre à qui de droit : l’assureur.

Le niveau de couverture et la valeur du véhicule ont une certaine influence sur l’indemnisation perçue lors des sinistres en voiture comme l’incendie. Par ailleurs, un expert (en assurance auto) est missionné par la compagnie d’assurance en charge de l’affaire.

L’assureur peut se retourner contre le plaignant et lancer des poursuites judiciaires pour escroquerie s’il s’avère qu’il est responsable de l’incendie.

Nombre de sinistres moins fréquents comme le vandalisme, les actes de terrorisme, les intempéries ou les catastrophes naturelles et technologiques sont également prévus dans les conditions d’application des différents contrats d’assurance.

Quand parle-t-on de bris de glace ?

sinistres en voiture

En général, la garantie nommée « bris de glace » a son utilité en cas de vitre cassée (ou fissurée). Les victimes de ce désagrément disposent de 5 jours pour déclarer le sinistre à leur assureur puis obtenir un dédommagement.

Bien que cette garantie s’applique à toutes les vitres de la voiture endommagée, les tarifs de leur prise en charge diffèrent le plus souvent. Il est donc conseillé de bien vérifier les clauses du contrat d’assurance auto que vous choisissez avant d’engager une quelconque démarche.

De plus, la garantie bris de glace ne peut être qu’exclusive. En cas de vitre cassée suite à la détérioration d’une porte du véhicule dans le but de dérober un effet personnel, l’incident sera requalifié de vol. Cette garantie ne pourra donc pas prendre effet.

Que faire en cas de vol ?

Un vol de voiture se doit d’être déclaré dans les 24 heures à la police. De même, cette déclaration doit être faite dans les 48 heures à la compagnie d’assurance pour qu’elle puisse prendre les mesures qui s’imposent.

Les autorités transmettent ensuite au propriétaire de la voiture volée, une attestation de dépôt de plainte. Ce document doit être remis en main propre à l’assureur ou lui être envoyé par le biais d’une lettre (recommandée).

Deux situations peuvent alors se présenter. D’abord, le véhicule peut être retrouvé dans les 30 jours. Il peut donc être récupéré par son propriétaire. L’assureur se charge ensuite de régler les différents frais de réparation.

Il est aussi possible de ne jamais retrouver la voiture volée. Dans ce cas de figure, l’assureur rembourse sa valeur (estimée par un expert) au propriétaire sinistré. On parle alors de remplacement via VRADE.

La garantie « vol » comporte cependant un nombre important d’exclusions. En effet, la victime ne sera pas prise en charge si elle oublie les clés du véhicule sur la banquette arrière. Par ailleurs, les effets personnels qui sont susceptibles d’être volés doivent aussi être protégés par une garantie supplémentaire afin d’éviter les surprises désagréables. Il s’agit entre autres de la radio, du téléphone, du GPS ou de l’ordinateur.

En définitive, l’incendie, le vol, le bris de glace et l’accident sont les principaux sinistres en voiture les plus courants.