Charles Baudelaire : ses poèmes les plus célèbres

167
Charles Baudelaire ses poèmes les plus célèbres

Ayant vécu de 1821 à 1867, Charles Baudelaire est un poète né et mort à Paris. Véritable précurseur de la poésie française, Charles a laissé derrière lui, une multitude d’œuvres toutes aussi impressionnantes les unes que les autres. Dans cet article, nous vous présentons certains de ces meilleurs poèmes.

Qui est Charles Baudelaire ?

Charles Baudelaire fût un auteur et un poète incontournable qui marqua de son empreinte l’histoire de la poésie. Il s’agit de façon incontestable de l’une des figures les plus marquantes du décadentisme. Il fait également partie des premiers précurseurs de la poésie moderne avec son style romantique qu’on peut retrouver dans ses plus belles œuvres.

A lire aussi : Quand récolter du CBD ?

Il serait évidemment très difficile de retracer tous les écrits et poèmes de Charles Baudelaire. Mais, on retient bien évidemment le célèbre recueil Les fleurs du mal dans lequel l’auteur fait l’éloge du beau. Les principaux thèmes abordés par l’auteur dans ce recueil sont la beauté, le mal, l’idéal hors de portée et l’idée du temps qui passe assez vite.

Les poèmes de Baudelaire ont été la base même d’un style poétique authentique dans lequel on retrouve à la fois violence et volupté.

A voir aussi : Article 669 du Code général des impôts : explication de l'article de loi

Par ailleurs, Charles Baudelaire mettait toujours un point d’honneur à être le plus proche possible du lecteur dans ses poèmes. Il écrivait aussi parfois avec un ton grave ou dramatique qui lui permettait d’exprimer une profonde mélancolie. L’exemple parfait est le fameux Spleen de Paris. Dans les œuvres de l’auteur, les thèmes les plus mis en avant sont le voyage, l’exotisme, l’horreur, le scandale, mais aussi et surtout l’amour.

Les plus célèbres poèmes de Charles Baudelaire

Charles Baudelaire n’avait que 6 ans lorsque son père mourut. Mais, sa mère n’attendra qu’une seule année avant de se remarier avec un militaire dont Charles n’apprécie pas les valeurs et les aspirations. Après son baccalauréat, il opte délibérément pour une vie de bohème. Les profonds désaccords avec sa famille sur ce sujet l’obligent alors à embarquer pour les Indes en 1841.

Malheureusement, Charles n’ira pas au bout de son voyage vers les Indes, mais il en retient de nombreuses impressions à partir desquelles il a écrit les poèmes tels que L’Albatros et le Parfum exotique.

Charles Baudelaire ses poèmes les plus célèbres

Quand il retourne à Paris en 1842, Charles Baudelaire rencontre Jeanne Duvale qui deviendra plus tard sa maîtresse. Il transcrit alors son amour pour cette jeune métisse à travers des poèmes tels que La chevelure, Les bijoux.

Quelques années plus tard, Charles Baudelaire sera placé sous tutelle judiciaire parce qu’il dépense sans compter l’héritage que lui a laissé son père. Il doit donc travailler pour subvenir à ses besoins et c’est à partir de ce moment qu’il a commencé à écrire les premiers poèmes de Fleurs du mal. Fleurs du mal est l’un des ouvrages les plus célèbres de Charles Baudelaire. Il a été publié en 1857, mais a été condamné pour outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs.

En dehors de ces poèmes qui ont marqué les périodes les plus importantes de la vie de Charles Baudelaire, on peut aussi citer d’autres poèmes qui sont très connus. Il s’agit de :

  • À celle qui est trop gaie
  • À une dame créole
  • À une passante
  • Au lecteur
  • Avec ses vêtements ondoyants et nacrés
  • Bénédiction
  • Chant d’automne
  • À une médisante rousse
  • Châtiment de l’orgueil
  • Épigraphie pour un livre condamné
  • Horreur sympathique
  • J’aime le souvenir de ces époques nues

Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive.

Qu’est-ce que Charles Baudelaire appelle le spleen ?

Spleen et idéal : c’est le nom que donne Charles Baudelaire à la première partie du recueil Les Fleurs du mal. Dans les poèmes de cette première partie, Charles met en exergue l’ennui et la mélancolie qui sont, selon lui, les caractéristiques principales de la vie quotidienne. Il faut préciser que quatre des poèmes sont intitulés Spleen. Pour Baudelaire, le spleen est un mal-être, une tristesse immense ou encore une certaine forme de dépression

La mort de Charles Baudelaire

Sous le poids accablant de ses nombreuses dettes, Baudelaire se rend en Belgique pour donner des conférences, rêvant d’un nouveau départ. Mais, cette nouvelle expérience le décevra assez rapidement. À partir de 1866, le poète commence à avoir de sérieux problèmes de santé tels que la syphilis ou encore la perte de parole.

En juillet 1866, il retourne à Paris et s’éteint un an plus tard, le 31 août 1867, à l’âge de 46 ans. L’abus d’alcool et de tout autre type de drogue ont notamment contribué à cette triste mort.